Archives de Catégorie: Beaux Textes sur le bonheur, l’amour et l’amitié

Le roi et le jardin

Il y avait un jour un roi qui avait planté près de son château toutes sortes d’arbres, de plantes et et son jardin était d’une grande beauté. Chaque jour, il s’y promenait : c’était pour lui une joie et une détente.Un jour, il dût partir en voyage. A son retour, il s’empressa d’aller marcher dans le jardin. Il fût surpris en constatant que les plantes et les arbres étaient en train de se dessécher.

Il s’adressa au pin, autrefois majestueux et plein de vie, et lui demanda ce qui s’était passé. Le pin lui répondit : "J’ai regardé le pommier et je me suis dit que jamais je ne produirais les bons fruits qu’il porte. Je me suis découragé et j’ai commencé à sécher."

Le roi alla trouver le pommier : lui aussi se desséchait… Il l’interrogea et il dit : "En regardant la rose et en sentant son parfum, je me suis dit que jamais je ne serais aussi beau et agréable et je me suis mis à sécher."

Comme la rose elle-même était en train de dépérir, il alla lui parler et elle lui dit : "Comme c’est dommage que je n’ai pas l’âge de l’érable qui est là-bas et que mes feuilles ne se colorent pas à l’automne. Dans ces conditions, à quoi bon vivre et faire des fleurs? Je me suis donc mise à dessécher."

Poursuivant son exploration, le roi aperçut une magnifique petite fleur. Elle était toute épanouie. Il lui demanda comment il se faisait qu’elle soit si vivante. Elle lui répondit : "J’ai failli me dessécher, car au début je me désolais. Jamais je n’aurais la majesté du pin, qui garde sa verdure toute l’année; ni le raffinement et le parfum de la rose. Et j’ai commencé à mourir mais j’ai réfléchi et je me suis dit : "Si le roi, qui est riche, puissant et sage, et qui a organisé ce jardin, avait voulu quelque chose d’autre à ma place, il l’aurait planté. Si donc, il m’a plantée, c’est qu’il me voulait, moi, telle que je suis." Et à partir de ce moment, j’ai décidé d’être la plus belle possible!"

 

Poster un commentaire

Classé dans Beaux Textes sur le bonheur, l'amour et l'amitié

Ma relation avec toi


Toi et moi vivons une relation que j’estime et que je veux sauvegarder.

Chacun de nous demeure cependant une personne distincte ayant ses propres besoins et le droit de les satisfaire. Je veux respecter ton droit de choisir tes propres croyances et d’établir tes propres valeurs même si elles diffèrent des miennes.

Lorsque tu me parles de tes problèmes, je veux t’écouter pour te comprendre et t’aider à découvrir tes propres solutions plutôt que de répondre des miennes.

Lorsque ma façon d’agir t’empêche de satisfaire tes besoins, je t’encourage à me dire ouvertement et sincèrement ce que tu ressens; alors je t’écoute et j’essaie de modifier mon comportement.

Lorsque ta façon d’agir m’empêche de satisfaire mes besoins, je t’exprime ouvertement et sincèrement mes sentiments, car j’ai confiance que tu respectes suffisamment mes besoins pour m’écouter et essayer de modifier ton comportement.

Dans les situations où, ni toi et ni moi, ne pouvons changer notre façon d’agir pour permettre à l’autre de satisfaire ses besoins, engageons nous à résoudre ces inévitables conflits sans recourir au pouvoir pour gagner aux dépends de l’autre. Je respecte tes besoins et je veux aussi respecter les miens. Appliquons-nous à trouver des solutions acceptables pour chacun de nous ; tu peux y satisfaire tes besoins et moi aussi. Personne ne perd, nous y gagnons tous les deux.

Ainsi, nous continuons à nous épanouir l’un et l’autre car nous en retirons, toi et moi, satisfaction. Chacun de nous peut devenir ce qu’il est capable d’être.

Nous poursuivons notre relation dans le respect et l’amour mutuel, dans l’amitié et la paix.

Thomas Gordon

Poster un commentaire

Classé dans Beaux Textes sur le bonheur, l'amour et l'amitié

Les belles choses du coeur

Si j’ai vraiment reçu, je n’ai pas peur de perdre.

Si j’ai su accueillir je ne me prive de rien.

Si j’ai engrangé du bon en moi, il en restera suffisamment de traces pour l’ensemencer, bien après la séparation.

Si je découvre que se quitter n’est pas se perdre.

Si je peux amplifier ce que je reçois pour le laisser germer durant le temps de l’absence, j’agrandis alors le temps des retrouvailles.

Si j’ose mettre des mots sur ce que je vis, alors je n’ai pas besoin de disqualifier ce qui ne me vient pas de l’autre.

Le temps d’une rencontre est trop précieux pour l’abîmer en amertume sur ce qui ne s’est pas passé.

Le temps d’un partage n’est jamais vain quand je sais mieux entendre ce que ne n’ai pu dire.

La nostalgie, c’est quand je peux regretter de n’avoir pas su te proposer tous mes possibles.

 

Jacques Salomé

 

Poster un commentaire

Classé dans Beaux Textes sur le bonheur, l'amour et l'amitié

Chaque enfant apprend par l’exemple

S’il vit entouré de critiques,…  il apprend à blâmer.

S’il vit entouré d’hostilité,…  il apprend à être agressif.

S’il vit entouré de moquerie,…  il apprend à être timide.

S’il vit entouré de honte,…  il apprend à se sentir coupable.

S’il vit entouré de tolérance,… il apprend à être patient.

S’il vit entouré d’encouragement,…  il apprend à agir.

S’il vit entouré d’éloges,…  il apprend à complimenter.

S’il vit entouré de probité,…  il apprend à être juste.

S’il vit entouré de sécurité,…  il apprend à faire confiance.

S’il vit entouré d’approbation,…  il apprend à s’accepter.

S’il vit entouré d’amitié,…  il apprend à aimer la vie.


Dorothy Law Nolte

Poster un commentaire

Classé dans Beaux Textes sur le bonheur, l'amour et l'amitié

Pour être humain

Un corps t’a été donné. Tu peux l’aimer ou le détester, mais ce sera le tien pour toute la durée de cette vie.
Tu vas apprendre des leçons. Tu es inscrit(e) dans une école informelle à plein temps appelée "Vie ". Chaque jour tu auras l’occasion d’apprendre des leçons dans cette école. Tu pourras aimer les leçons, ou penser qu’elles sont idiotes ou sans pertinence.
Il n’y a pas de fautes, seulement des leçons. La croissance est un processus d’essai et erreur : l’expérimentation. Les expériences " ratées " font tout autant part du processus que celles qui réussissent.
Une leçon sera répétée jusqu’à ce quelle soit apprise. Une leçon te sera présentée sous diverses formes, jusqu’à ce que tu l’apprennes. Quand tu l’auras apprise, tu pourras passer à la leçon suivante.
Apprendre des leçons ne finit jamais. Il n’y a pas de partie de "Vie" qui ne contienne de leçon. Si tu es en vie, il y a des leçons à apprendre.
" Ailleurs " n’est pas meilleur qu’ " ici ". Quand ton " ailleurs " est devenu " ici ", tu obtiens à nouveau un autre " ailleurs " qui a son tour te semblera meilleur qu’ " ici ".
Les autres sont essentiellement des miroirs de toi-même. Tu ne peux aimer ou détester quelque chose chez autrui que si ce quelque chose reflète une chose que tu aimes ou que tu détestes en toi.
Ce que tu fais de ta " Vie " dépend de toi. Tu as tous les outils, toutes les ressources dont tu as besoin. Ce que tu en fais dépend de toi. Le choix t’appartient.
Tes réponses sont en toi. Les réponses aux questions de la " Vie " sont en toi. Tout ce qu’il te faut, c’est regarder, écouter et faire confiance.
A mesure que tu t’ouvres à cette confiance, tu te souviendras de plus en plus de tout ceci.
Anonyme.

Poster un commentaire

Classé dans Beaux Textes sur le bonheur, l'amour et l'amitié

Il était une fois, une fleur…

J’ai reçu ce texte hier en diapo, alors comme je le trouvais super je l’ai ré-écris.( très significatif)
Il était une fois, une fleur…

…une fleur qui venait de naître
au milieu de terres arides.

Personne ne savait, comment elle avait réussi à croître
aussi belle, telle un symbole de vie
au milieu de tant de tristesse.

Une jeune fille passa…
Elle admira la fleur et l’emporta.
Quelques jours plus tard, la jolie fleur était morte..

Un homme passa aussi, vit une fleur superbe, remercia la
nature de tant de beauté, mais s’abstient de couper la fleur
pour pas la tuer…
Quelques heures plus tard, malheureusement, l’orage éclata et la fleur mourût…

Un enfant passa ensuite et vit une autre belle fleur:
belle ,mais isolée sur une terre fatiguée.

Le gamin décida alors de venir voir la fleur tous les jours.

Un jour, il l’arrosa. Un autre jour, il lui porta de la
terre bien fertile et quelques cailloux de couleurs
pour faire joli autour d’elle… Tous les jours,
il vint et lui apporta tous les soins possibles.
Un mois plus tard, là où n’exsistait qu’une fleur isolée,
était né un merveilleux jardin.

AINSI SE CULTIVE L’AMITIÉ…

Comme la distance ne nous permet pas toujours
de cultiver notre Amitié comme nous
aimerions pouvoir le faire…

J’espère que ce message pourra servir
d’un peu d’engrais pour que notre amitié
ne meurt jamais d’un manque de soins…

Poster un commentaire

Classé dans Beaux Textes sur le bonheur, l'amour et l'amitié

La fragilité de notre jugement

Il était une fois, un homme qui avait quatre fils.
Il désirait leur apprendre à ne pas
juger les choses trop rapidement.

Aussi il leur recommanda en partant d’aller examiner
un poirier qui se trouvait à une grande distance.

Le premier fils y alla en hiver, le deuxième au printemps,
le troisième en été et le dernier à l’automne.

Lorsqu’ils en furent tous revenus,
il les appela ensemble et leur demanda
de décrire ce qu’ils avaient vu.

Hiver:Le premier fils dit que l’arbre qu’il
avait vu était laid, tordu et pourri.

Printemps: Le second dit qu’il était recouvert de bourgeons
verts et plein de promesses.

Été: Le troisième fils n’était pas d’accord,
il dit qu’il était chargé de fleurs
qui sentaient très bonnes et étaient fort belles,
c’était la plus belle
chose qu’il aie jamais vu.

Automne: Le dernier fils n’était pas d’accord avec aucun d’eux: il dit que
l’arbre était vieux et croulait sous les fruits,
mais on sentait plein de vie et satisfait.

L’homme expliqua à ses fils qu’ils avaient tous raison, parce qu’ils
avaient chacun vu une seule saison de la vie de l’arbre.
Il leur demanda de ne pas juger de la valeur d’un arbre ou d’une personne
seulement sur une saison;
de même que le plaisir , la joie et l’amour
que nous éprouvons dans cette vie
peuvent seulement être mesurés que
lorsque toutes les saisons sont passées.

Moralité: Ne laissez pas la peine d’une saison détruire
la joie de toutes les autres.

Ne jugez pas la vie seulement sur les difficultés passagères.

Traversez avec persévérance les mauvais moments et soyez certains, que
tôt ou tard, des moments meilleurs viendront.

Poster un commentaire

Classé dans Beaux Textes sur le bonheur, l'amour et l'amitié

Lueurs d’Ame


Quand une porte se ferme, une autre s’ouvre.
Qu’est-ce que je suis en train de faire de ma vie ?
Les difficultés ne sont pas là pour me décourager,
mais pour me faire dé-couvrir quelque chose.
Je cesse de me sentir obligée de faire ce que les autre attendent de moi,
je suis vraie avec moi-même.
Je cesse d’attendre, car ce qui doit arriver viendra de toutes façons.
Je vis dans l’instant présent, sans me soucier du passé ou du futur
Je prends contact avec ma force intérieure.
Je règle ma situation devenue intolérable, je m’en libère.
Je porte attention aux coïncidences, puisque le hasard n’existe pas.
J’assume ma vie et je cesse de déléguer mon pouvoir aux autres.
Tout découle de mon attitude Intérieure.
Plus la place est prise par mes peurs,
moins j’ai d’espace pour la Joie et l’Amour.
Aujourd’hui, je dis Oui au changement.
Aujourd’hui, je me dégage de ma culpabilité,
je me pardonne et m’accepte telle que je suis.
La vie est un cadeau et je l’accepte, même si je l’ai mal emballé.
Je souris à la Vie et je rayonne sur mon entourage.
Je définis mes vrais besoins et abandonne les faux désirs.
Aujourd’hui, je me respecte et ne renonce pas à mes projets,
même si les autres ne sont pas d’accord.
Je cherche à ressentir le sens réel dans tout ce qui m’arrive.
Chaque personne que je rencontre détient un message
et j’en détiens un pour elle : je suis à l’écoute.
Je re-crée ma Vie, ma vie est le résultat de mes choix quotidiens.
Je ne cherche plus le chemin du bonheur, car le bonheur, c’est le chemin.
Le bonheur, c’est de se sentir remplie d’Amour, de le recevoir et de le redonner.

Poster un commentaire

Classé dans Beaux Textes sur le bonheur, l'amour et l'amitié

L’amitié c’est sacré

Voir le diaporama

Poster un commentaire

Classé dans Beaux Textes sur le bonheur, l'amour et l'amitié

L’aide

"Un homme tomba dans un trou et se fit très mal.

Un cartésien se pencha et lui dit :
– Vous n’êtes pas rationnel, vous auriez dû voir ce trou.
Un spiritualiste le vit et dit :
– Vous avez dû commettre quelque péché.
Un scientifique calcula la profondeur du trou.
Un journaliste l’interviewa sur ses douleurs.
Un yogi lui dit :
– Ce trou est seulement dans ta tête, comme ta douleur.
Un médecin lui lança deux comprimés d’aspirine.
Une infirmière s’assit sur le bord et pleura avec lui.
Un thérapeute l’incita à trouver les raisons pour lesquelles ses parents le préparèrent à tomber dans le trou.
Une pratiquante de la pensée positive l’exhorta :
– Quand on veut, on peut !
Un optimiste lui dit :
– Vous auriez pu vous casser une jambe.
Un pessimiste ajouta :
– Et ça risque d’empirer.
Puis un enfant passa, et lui tendit la main…"

Source : Anonyme

 

Poster un commentaire

Classé dans Beaux Textes sur le bonheur, l'amour et l'amitié